Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 16:21



Œuvre entreprise déjà au cours au cours de la première guerre mondiale,'' les

 enfants de Hurin'' été publiée il y a un an outre manche. Le livre est sorti ceci dit il y

 a un mois et demi à peu prés dans sa traduction française. Evidemment pour tous

 les passionnés de Tolkien cette histoire n'est pas vraiment une nouveauté.

 Beaucoup connaissent l'histoire de Tùrin Turambar et de sa sœur Niënor et leur

 destin tragique ensorcelés par Glaurung le Dragon sous la malédiction de Morgoth

 contre leur père Hurin touchant plus particulièrement les enfants. L'histoire était

 dans le silmarillion ainsi que dans l'intégralité de l'histoire de la terre du milieu dont

 certains volumes ne sont toujours pas sortis en France. Alors évidemment

 scepticisme pour certains en ce qui concernent les œuvres posthumes de

 J.R.R.Tolkien Pourtant le fils Christopher n'a fait que rassembler des brouillons et

 fonds de tiroirs pour compléter du mieux qu'il a pu une des plus grandes œuvres

 inachevées de tous les temps, je parle évidemment de l'histoire de la terre du milieu

 dans son intégralité. Mais dans cet œuvre figurent des histoires qui à elles seules

 peuvent être lues comme des romans indépendants notamment: ''Les enfants de

 Hurin''mais aussi ''Le conte de Tinuviel''ou ''Beren et Luthien'' et ''La chute de

Gondolin'' qui ont été les plus achevées, c'est ce qu'explique Christopher Tolkien

 dans la préface. En fait que l'on soit familier ou pas de l'univers de Tolkien on peut

 apprécier ce livre comme l'on a apprécié ''Le seigneur des anneaux'' et ''Bilbo le

 hobbit'' Un souffle épique amour, tragédie, héroïsme, ''Les enfants de Hurin''

 intéressent déjà des producteurs de cinéma alors que l'adaptation de''Bilbo le

 hobbit''tarde à venir. Comme dans Le seigneur des anneaux et ''Le silmarillion''

 ainsi que d'autres livres du maître, nous avons au final des appendices avec une

 mini encyclopédie se rapportant au roman, ainsi qu'une carte de la terre du milieu de

 l'époque à laquelle se situe l'histoire. De superbes illustrations d'Alan Lee illustrent

 ce livre à se procurer en priorité pour tous les amateurs de Tolkien évidemment

 mais aussi de Fantasy en général. Je rajouterai qu'il y a presque deux ans j'avais

 écrit une poésie inspirée par cette histoire '
'La malédiction du dragon''.







Repost 0
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 23:01


.
miroir-de-galadriel-lee.jpg

 

Ce qui caractérise le seigneur des anneaux et qui explique son succès c'est la complexité de ses

personnages, bons ou mauvais mais qui ont tous entre eux cette lutte entre le bien et le mal. Hormis

Sauron que l'on ne voit que sous la forme d'un oeil gigantesque au sommet de sa tour sombre du

Mordor, il n'y a pas de personnages foncièrement mauvais dans cette trilogie. Saroumane fut autrefois le

maître de Gandalf avant que l'orgueil, l'envie de pouvoir et l'influence du palantir n'agisse sur lui. En fait lui
 
aussi a été piégé par Sauron puisqu'il en devient  sa marionnette. Grima langue de serpent fut un homme
 
du Rohan autrefois. Sa difformité et ses frustrations l'ont fait pencher du coté du mal jusqu'à la fin (dans
 
le film du moins pas dans le livre) où le roi Theoden arrive à le convaincre de redevenir un homme du
 
Rohan, juste avant de se faire humilier par Saroumane, ce qui précipitera leur morts à tous deux. Les
 
nazguls furent des rois loyaux et fidèles jusqu'au moment où ils se virent offrir les anneaux de pouvoir et
 
se laissèrent par faiblesse corrompre par Sauron. Gollum personnage le plus complexe et sûrement le

plus intéressant de la trilogie fut autrefois un hobbit. S'il n'avait pas tué Deagol peut être Deagol aurait
 
tué Smeagol, et Deagol aurait été Gollum. Gollum est le personnage dont le destin est le plus tragique.

Désirant l'anneau mais conscient que l'anneau le détruit, il hait l'anneau. Smeagol est sincère quand il
 
veut se racheter. Frodon croit en lui, Sam est plus méfiant. Mais Gollum prend le pas sur Smeagol.
 
Schizophrénie et dédoublement de personnalité dans ce personnage. Et du coté des bons ils ne sont pas
 
tous parfait non plus. Frodon s'il n'avait pas eu Sam pour l'accompagner aurait fini comme Gollum.

Bilbon également ne veut pas se séparer de son anneau. Boromir on sait ce qui lui est fatal. Faramir
 
(dans le film pas, dans le livre) est tenté un moment par l'anneau. Même Galadriel doit passer une

épreuve pour résister a la tentation de l'anneau. Et même Gandalf dont la sagesse, l'intelligence et la
 
bonté nous fascinent et nous rassurent ; on le voit douter au début, il connaît ses faiblesses, lui aussi
 
pourrait succomber au mal. Voilà ce qui quelque part fait la force de cette trilogie et de ces personnages.
 
Peut être parce que quelque part nous sommes tous en train de naviguer entre le bien et le mal.
 
Parfois des évènements dans nos vies font que l'on peut sans en être vraiment conscient passer du bon
 
au du mauvais coté.

 

 

 

.

Publié le 9-10-2005

 



illustration d'Alan Lee

 

Repost 0
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 10:33


Voici un livre indispensable pour tout amateur de l'oeuvre de Tolkien .Écrit par David Day qui a écrit

 aussi''Créatures de Tolkien''cette encyclopédie convient aussi bien a celui qui découvre a peine le

 monde de Tolkien qu'a l'inconditionnel passionné et éclairé sur ce monde .Chronologie détaillée

 dans les différentes rubriques :Histoire de la terre du milieu, géographie ,sociologie, histoire

 naturelle et personnages .De somptueuses illustrations également sont aux programme.Des

 cartes aussi , de différentes époques de la création d'Arda jusqu'à la fin du tiers âge. Aucun

 grand nom de l'illustration par contre n'est dans ce livre; pas de John Howe ni d'Alan Lee en vue

 mais malgré tout cela ne gène pas vu que les artistes présents das cet album sont tout à fait à la

 hauteur .Je dois dire que depuis le jour ou je l'ai acheté je ne cesse de le consulter régulièrement

 .Il m'aide d'ailleurs beaucoup niveau recherches pour me remèmoriser ou pour confirmer des

 doutes .Un album qui nous montre jusqu'à quel point l'oeuvre de Tolkien est une oeuvre riche

et une véritable mythologie qu'a lui seul il a crée.





Repost 0
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 13:58
Avec l'aimable complicité de la talentueuse Alaligne, j'ai  mis simultanément mon

 article au même moment qu'elle, après que nous ayons eu l'idée d'écrire au même moment deux

 articles complémentaires sur Tolkien. J'ai écrit une mini biographie que vous pouvez lire ci

 dessous et en cliquant sur ce lien vous pouvez suivre l'étude graphologique qu'elle a réalisé sur

 l'écriture de Tolkien.



John Ronald Reuel Tolkien naît le 3 Janvier 1892 à Bloemfontein en Afrique du sud. Ses parents

 sont anglais. En 1895 son père meurt en Afrique du sud; sa mère retourne avec J.R.R.et son frère

 Hilary né en 1894 en Angleterre à Brirningham. Après la mort de leur mère en 1904 les deux

 enfants s'installent chez leur tante toujours à Birningham. Durant son adolescence Ronald

 entame ses études à Oxford. Brillant élève il obtient des diplômes notamment un First class

 Honours degree en langue et littérature anglaise. En 1915 il est mobilisé dans le régiment des

 lancashires fusillers. Après son mariage en 1916 il part pour la guerre en France. Il participera à

 la bataille de la Somme en tant que sous lieutenant. Souffrant de syndrome post -traumatique il

 se retrouvera en convalescence en Angleterre. En 1917 année de la naissance de John son

 premier fils il commence à rédiger les premières esquisses du livre des contes perdus qui

 deviendra plus tard ''Le silmarillion''.  En 1918 après la fin de la grande guerre et un grade de

 lieutenant il rentre avec sa famille à Oxford ou il sera engagé au New English Dictionary. En 1920

 naissance de Michael son second fils et en 1924 celle de son troisième Christopher le plus

 connu de ses enfants qui encore ces dernières années s'est occupé d'achever certaines oeuvres

 de son père. Professeur à Oxford et à Leeds aussi bien de littérature, de langue anglaise que

 d'anglo saxon il n'aura de cesse de se passionner pour les racines de son pays dont il a toujours

 regretté une absence de mythologie.  Un jour alors qu'il corrige une pile de copies de ses

 étudiants il griffonne machinalement le mot hobbit sur le coin d' une page. Une phrase lui vient à

 l'esprit ''Dans un trou vivait un hobbit''. De là il va développer l'histoire de Bilbo semi -homme dans

 un monde appelé terre du milieu et dont il établit une cartographie détaillée. En parallèle grâce à

 ses études linguistiques il va pouvoir élaborer de nouvelles langues en commençant par celle

 des elfes, des êtres magnifiques sages et immortels symboles selon lui de la perfection.

 Publication en 1925 de Sir Gauvin et le chevalier vert. Début en 1926 de son amitié avec C.S.Lewis

 auteur du monde de Narnia et naissance de son quatrième enfant Priscilla . 1936 Année de sa

 conférence sur Beowulf il achèvera l'écriture de ''Bilbo le hobbit''qui sera publié dés l'année

 suivante. Les hobbits sont des êtres imaginaires n'ayant existé dans aucune mythologie. Pour

 Tolkien ils sont la représentation du peuple anglais, très conservateurs,  bons vivants et attachés à

 leur terre;  lui-même quelque-part s'identifiait à un hobbit  .Son roman provoque un tel engouement

 que son éditeur lui recommande une suite. Mais l'imaginaire de Tolkien est si immense qu'il ne

 saurait se limiter à un unique roman. Continuant sa carrière de professeur jusqu'à être élu en

 1945 au département de littérature de langue anglaise au Merton college d' Oxford,  l'écriture du

 seigneur des anneaux lui prendra douze ans et sera divisée en trois parties ''La communauté de

 l'anneau'', ''Les deux tours''et ''le retour du roi''.  Engouement sans précédent, sortie des tomes un

 et deux en 1954 et du tome 3 en 1955,  livre culte dans les campus américains dans les années

 60 et 70,  le seigneur des anneaux sera un des livres les plus lus dans le monde. En 1959 Tolkien

 prend sa retraite de professeur.  Après les publications du ''Fermier Gilles de Ham'' des

 ''Aventures de Tom Bombadil'' et d'autres oeuvres moins importantes et la mort de son épouse en

 1971 Tolkien sera fait Commander of the empire par la reine.  Il meurt en 1973 sans avoir achevé

 le Silmarillion qui sortira en 1977 grâce aux travaux de son fils Christopher ainsi que le livre des

 contes perdus, puis contes et légendes inachevées également qui seront d'excellents compléments

 pour tout amateur de Tolkien et de l'histoire de la terre du milieu .




.
.
Repost 0
6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 08:48

 

  

Professeur linguistique a Oxford Tolkien avait toujours regretté que Angleterre ne possédait pas de

Mythologie propre a elle et c'est ce qui l'a incité a écrire l'histoire de la terre du milieu ....commençant ses

premiers essais dans les tranchées durant la guerre de 14...Stressant aux vieux manuscrits il avait

fouillé dans les archives, et triste réalité il s'était aperçu que Angleterre avait perdu une part de ses

racines suite a l'invasion normande de 1066...Si dans la légende du roi Arthur on prête des racines

anglaises bien que la légende soit bretonne , pour Tolkien un seul ouvrage ''Beowulf''pouvait prétendre à

une telle ascendance..Alors il décida de créer son histoire de la terre du milieu en s'inspirant de

différentes sources ,un peu dans la mythologie nordique ,beaucoup dans les légendes celtes

aussi. Minutieusement il crea aussi des cartes de la terre du milieu avec une précision géographique

inouïe également des langues différentes pour les elfes ,les nains, ,et mêmes les créatures du

Mordor .Parmi les ressemblances avec les differentes mythologies on peut comparer Gandalf à

Merlin ,Eowyn à la walkyrie Brunhilde ,l'anneau unique nous rappelle celui des nibelungens de même

l'épée Narsil devenu Anduril nous ramène a Excalibur .Impossible de ne pas faire le parallèle entre

Melkor et Lucifer pour le coté ange déchu .Tout comme Numenor évoque l'Atlantide  et la formule magique

de l'entrée de La Moria le ''Sesame ouvre toi'' des Mille et une nuits .Les terres immortelles nous ramene

aussi à Avalon .Mais la force de l'oeuvre de Tolkien c'est d'avoir su être original ,de donner à son pays

une vrai mythologie à tel point que des écoles en Angleterre apprennent l'elfique  et que le monde de

Tolkien a pris place dans le coeur des gens comme si il s'agissait d'une mythologie officielle qui avait

toujours existé

 

 

Illustration de John Howe.

Repost 0
3 mai 2006 3 03 /05 /mai /2006 23:36

 

 

 

Elle était une elfe il était un humain .Dans le seigneur des anneaux l'histoire d'Aragorn et Arwen

 

n'occupait qu'une petite partie qui se situait dans les appendices ...Peter Jackson a cependant accordé

 

une plus grande part a cette magnifique histoire d'amour qui a priori paraissait impossible .Dans le

 

silmarillion il y a une histoire semblable entre Beren et Luthien qui est également évoquée dans le

 

seigneur des anneaux au cours d'un poème chanté par Aragorn et dont l'on a un bref passage chanté en

 

elfique dans le film de Peter Jackson. Arwen étant la reincarnation de Luthien appelée aussi Tinuviel

 

dans le livre des contes perdus qui par amour pour un humain renonce à son imortalité ..

 

 


 

 

Repost 0
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 09:09

 

 

Maître puissant et excentrique de la vieille forêt Esprit maia venu sur les terres du milieu aux âges des  

étoiles. C'était un esprit très étrange et plein de joie de vivre.Toujours chantant et parlant en vers il  

paraissait fantaisiste mais exerçait sur la vieille forêt un pouvoir absolu .Aucun mal n'était assez puissant

pour le toucher.Il avait pour épouse Baie d'or la fille de la rivière .Il joua un rôle dans la quête de l'anneau

en sauvant deux fois les hobbits.D'abbord du vieil homme saule dans la vieille forêt puis des êtres des

galgals sur les hauts des galgals .Dans l'adaptation du seigneur des anneaux  réalisée  par Peter  

Jackson Tom Bombadil est le personnage dont l'absence a été la plus remarquée"


Repost 0
25 octobre 2005 2 25 /10 /octobre /2005 23:00


           Scène dans le livre de Tolkien absente du film. Le destin de Saroumane

dans le film de Peter Jackson s'arrête devant la tour d'Orthanc après avoir

vu son bâton brisé par Gandalf. Dans le livre les choses sont différentes.

Après leur retour au pays, les quatre hobbits trouvent la comté au mains

de Saroumane et de ses créatures. Tout a changé, plus de nature, plus

d'herbe, tout  est sinistre. La comté est devenu méconnaissable; les hobbits

sont devenus les esclaves de Saroumane qui a décidé de se venger

mesquinement de l'humiliation qu'a été pour lui sa defaite. Mais c'était sans

compter sur l'héroïsme et le courage de Frodon, Sam, Merry et Pippin qui

décident d'organiser la rébellion et les paisibles hobbits de la comté

prennent les armes. Ensuite, après avoir valeureusement défendu leur

terre, les hobbits arrivent à  arrêter Saroumane et Grima. Apres avoir humilié

Grima une dernière fois, Saroumane finit comme dans le film poignardé

dans le dos et Grima cherchant a s'évader est tué par des flèches tirés par

les hobbits et non par Legolas. Ensuite, les hobbits remettent la comté en

état . Grâce a des graines magiques que lui a donné Galadriel Sam

s'occupe en quelques instants de faire repousser l'herbe.
Repost 0

Présentation

  • : Valinor
  • Valinor
  • : Bienvenue à Valinor. Le blog de la poésie et de la féerie sur les traces du petit peuple et de la chevalerie. Poésies d'un autre monde, voyages dans la terre du milieu au sein du monde de Tolkien et au pays des légendes d'antan dans la forêt de Brocéliande.
  • Contact

Mon recueuil de poésies

Le livre

Recherche

Mon Copyright

logsc13.gif