Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 19:08
Les cavaliers noirs

Un sillage gelé

Se trace dans la peur,

Au fond de la vallée,

Répandant la terreur.,

 

Dans la nuit la plus sombre,

Sous des nuages gris,

Les cavaliers de l'ombre,

Ont des formes sans vie.

 

Condamnés à errer,

Spectres de l'infini,

Au destin tout scellé,

Le mal est leur défi.

 

Leurs ondes sont glacées,

Leurs airs fantomatiques,

Tourmentent la forêt

Dans une angoisse épique

 

 

 

 

 

 

Illustration de Darek Zabrocki

Musique d'Howard Shore

Extrait de la B.O. du seigneur des anneaux

 

Repost 0
Published by Christian - dans Poésies sombres
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 09:30

nicoles-cardiff-chaudron1.jpg

 

Au beau milieu d'une grande forêt,

Dans les allées d'arbres dénudés,

Seuls leurs bruissements éveillent l'attention,

Quand nous sommes à l'entrée de la sombre saison.

 

Nuit la plus longue, en dehors des temps,

Autour d'un grand hêtre, les druides en avant,

Pour le grand cérémonial du feu sacré,

Afin que les esprits malfaisants soient éloignés.

 

Dans le ciel noir, apparition de silhouettes,

Celles des esprits qui rejoignent la fête,

Formes dessinées par un nuage de fumée,

Qui semblent danser au dessus de la forêt.

 

La braise scintille au milieu du feu,

Dans l'ambiance d'un soir ténébreux.

Le vent glacial semble nous parler,

Lorsque nous évoquons les âmes envolées.

 

 

 

 

 

 

Illustration de Nicole Cardiff

Repost 0
Published by Baggins - dans Poésies sombres
commenter cet article
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 09:05


Quand s'amorce le début de la sombre saison,

Nuit dominante propice aux morbides apparitions,

Silence glacial, ombre de la mémoire,

Démons du passé hantant leur territoire.


Le vent s'est tu au milieu d'un froid paralysant,

Seul l'âme ressent, écoute et entend,

Comme une hallucination frappant de plein fouet,

Macabre sarabande de démons envoutés.

 


Un jeune nécromant attend l'arrivée de la nuit,


Oubliant son corps détachant son esprit,


Se rapprochant de l'âme des défunts invoqués,


Afin que leurs vies en lui soient réincarnées. 

 


Venus de l'autre monde attendus à la fête,


Comme des chevaliers à la fin de leur quête,


Quittant leurs tombes au sein d'une nuit magique,


Communion des esprits en terre celtique.

 

 

 

 

 

Illustration de Nicole Cardiff

Repost 0
Published by Baggins - dans Poésies sombres
commenter cet article
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 17:58

Victoria-frances-3.jpg

Enfermé dans une chambre d'un autre temps,

Regardant les vieux murs écaillés,   

Je cherche ma voie pour vivre au présent,

Quand je me sens pris dans une soudaine immobilité.  


Mais quelle est cette douleur étrange?

Ce mal sournois  qui semble me dévorer,

Quand je n'ai plus la force de prier aux anges?

  Ils sont là, de retour les démons du passé.


 Je regarde mon portrait sur le mur accroché,

 Des larmes de sang coulent des yeux.

 Sur les lèvres un rictus cynique apparaît.

  Tandis que m'envahit ce mal douloureux.


    Au milieu des cris et de ces bruits sauvages,

    Je regarde ce portrait qui semble vieillir;

    L'image de Satan s'oppose au visage d'un ange,

    Contemplant une âme en train de mourir.


   Intérieur, extérieur, ange et démon,

   Peut être une issue dans une ultime prière.

   Je vois un corps en pleine décomposition,

    Détachée de moi mon âme quitte la terre. 







.
Illustration de Victoria Frances.
Repost 0
Published by Baggins - dans Poésies sombres
commenter cet article
12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 23:30

hermelin--Justice-math-hugues.jpg


Comme des spectres du passé qui reviennent,

La tentative de les éloigner aura été vaine,

La douleur se réveille le soir,

Impression de sombrer dans le noir.


 Comme si une sentence était tombée,

  Me donnant du mal à me relever,

 De nouveau jugé et condamné,

 Enfonçant le couteau dans l'âme fracturée;


  Sinistre apparition de l'horrible balance,

  Avec l'horrible glaive perçant ma cuirasse,

  Justice impitoyable, faussée, falsifiée,

  Le démon me poursuit de sa rage acharnée.


  Intrusion de Satan au milieu des anges,

  Une âme démoniaque, qui aujourd'hui se venge;

   Poursuivant celui qui est sorti de la toile,

   Voulant l'empêcher de rêver aux étoiles.      






Illustration ? 
Repost 0
Published by Baggins - dans Poésies sombres
commenter cet article
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 16:00

 

nightqueenlargeviewhi6.jpg

 

 Figure blafarde toute habillée de noir ,
 
Apparaissant a mes yeux à la tombée du soir .
 
Es tu un rêve ou un cauchemar ,
 
Ou une réalité venue sur le tard ?
 
 
M'accrochant à ton image je me sens envoûté ,
 
Semblant perdre mes forces je me laisse aller ,
 
Ne sachant plus si tu es la vie ou la mort ,
 
Me donnant à toi ai je raison ou tort ?

  
Longue silhouette sortant de la fumée

  Trouble est ma vue, glaciale est ta beauté ,
 
Sensation de recevoir un pic dans mon coeur ,
 
Quand tu m'inspires à la fois amour et peur .

  
Émotions dont je ne peux me passer ,
 
Étrange impression de voir la vie me lâcher ,
 
Quand tu sembles m'entraîner en enfer ,
 
Ne voulant pourtant pas quitter la terre .
 
 
Je sens comme un feu qui me consume ,
 
Tandis que toi et moi s'enfonçons dans la brume ,
 
Les flammes me brûlent, ton esprit me dévore ,
 
Quand toi et moi à deux ne faisons qu'un corps .
  
 
Accroc a ton regard dont je voudrai me détourner ,
 
Séduit, perdu avec mon âme envoûtée ,
 
Tu es comme une drogue m'absorbant ,
 
Créature des ténèbres envoyée de Satan .

.
.

.Poème publié le 28 Aout 2006

 


 

 

Illustration de Jessica Galberth

Repost 0
Published by Baggins - dans Poésies sombres
commenter cet article
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 21:19
Caspar-David-Friedrich-Moon.jpg

A Hurlevent je reviendrai.

Ton coeur volé je reprendrai.

Nous retournerons sur la colline

Sauver cet amour qu'on assassine.


Nous jouerons au prince et à sa princesse ;

Je contemplerai devant moi ta beauté qui se dresse

Nous referons tous nos voyages ,

Naviguant à travers les âges .


Et quand la mort nous surprendra ,

Notre amour après nous survivra ,

Oubliant qu'une autre vie tu avais choisi ,

Et que dans mon coeur je m'étais senti banni .


Prés de la lande nos deux tombes apparaissant ,

Tous les visiteurs en les voyant

N'auraient jamais imaginé

Que nous eûmes des sommeils troublés





Poème publié le 13 Octobre 2005

D'aprés le roman d'Emily Brontë

''Les hauts de Hurlevent''



.

Tableau de Caspar David Friedrich
Repost 0
Published by Baggins - dans Poésies sombres
commenter cet article
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 08:07



Une âme perdue erre dans la nuit ,

Sous le son des gouttes de pluie,

Humidité et froideur recouvrent la maison,

Ou les murs sont entaillés du sol au plafond.



Mémoire qui saigne,sur un miroir fendu,

Ou le sang coule ,quand mon image est perdu.

Je ne vois plus rien ,en enfer je me vois tomber,

Quand autour de moi se dessine un nuage de fumée .



Des cris sortent de l'interieur des murs ,

Fantômes du passé,aux intentions impures.

La chaleur m'étouffe ma gorge est nouée,

Des chaînes semblent me serrer de la tête aux pieds.



Image mi ange mi démon sous mes yeux,

N''étant que l'ombre des jours heureux,

Forme vampirique aux crocs bien aiguisés

Guettant ses proies pour mieux les saigner .



  Le  tonnerre se fait entendre grondant sous la pluie,

Les murs se sont éffondrés quand les éclairs ont jailli .

Tout en m'éteignant je vois un corps au loin s'envolant ,

Semblant être mon double délivré sortant du néant






Illustration d'Akahastur

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.
Repost 0
Published by Baggins - dans Poésies sombres
commenter cet article
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 08:13


Planer au dessus des nuages ,


A la recherche de je ne sais quelle étoile .


Voulant vivre en dehors des âges ,


Comme si la realité n'etait qu'un voile ;



Pris au piege de l'araignée


Qui sur lui avait tissé sa toile .


Devenu dependant il ne pouvait s'en passer


Croyant maintes fois avoir rencontré une étoile.



Sa vie il la voyait dans les cieux .


Frolant le soleil pour être avec celle,


Pour qui il voulait a tout prix se rapprocher des dieux ,


Il a fini par se bruler les ailes .





Illustration de Luis Royo
Repost 0
Published by Baggins - dans Poésies sombres
commenter cet article
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 23:02




Esclave de ta présence je voudrais m'éloigner ,


Mais ne fais que me rapprocher ,


Prêt à retrouver mon énergie ,


Pendant que dans mes pensées je te fuis .




Tu es là je te vois t'agripper ,


Comme si ta vie en dépendait .


De la morsure du vampire dépend sa survie ,


Tandis que je sens s'éteindre mon énergie .




Je me vois comme si la vie me quittait ,


Pendant que de mon sang je semble me vider


T'écartant loin de moi, je n'étais qu'en sursis ,


Mais accroc à ton amour aveuglement je te suis .







 
Illustration de Victoria Frances
Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.
Repost 0
Published by Baggins - dans Poésies sombres
commenter cet article

Présentation

  • : Valinor
  • Valinor
  • : Bienvenue à Valinor. Le blog de la poésie et de la féerie sur les traces du petit peuple et de la chevalerie. Poésies d'un autre monde, voyages dans la terre du milieu au sein du monde de Tolkien et au pays des légendes d'antan dans la forêt de Brocéliande.
  • Contact

Mon recueuil de poésies

Le livre

Recherche

Mon Copyright

logsc13.gif